La C.L.I.S : classe d’intégration scolaire

Les classes d’intégration scolaire (CLIS) permettent l’accueil dans une école primaire ordinaire d’un petit groupe d’enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap.

Il existe quatre catégories de CLIS destinées à accueillir des enfants atteints d’un handicap mental (CLIS 1), d’un handicap auditif (CLIS 2), d’un handicap visuel (CLIS 3) ou d’un handicap moteur (CLIS 4).

Les CLIS accueillent des enfants dont le handicap ne permet pas d’envisager une intégration individuelle continue dans une classe ordinaire mais pouvant bénéficier, dans le cadre d’une école, d’une forme ajustée d’intégration : enseignement adapté au sein de la CLIS, participation aux actions pédagogiques prévues dans le projet collectif de l’école, partage de nombreuses activités avec les autres écoliers.

De plus, chaque enfant accueilli dans une CLIS bénéficie, selon ses possibilités, de temps d’intégra-tion individuelle dans une classe de l’école où il pourra effectuer des apprentissages scolaires à un rythme proche de celui des autres élèves.

C’est la CCPE qui propose l’orientation en CLIS. Mais, le plus souvent, le dossier d’admission sera également examiné par la CDES de façon à envisager l’admission dans un service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) qui apportera à l’enfant les soins et les rééducations indispensables pour compléter sa scolarisation.

L’enseignant chargé d’une CLIS est un instituteur ou professeur d’école spécialisé qui fait partie de l’équipe pédagogique de l’école et qui organise, en liaison avec les maîtres des différents cycles et les services de soins, la mise en oeuvre du projet individuel de chaque élève handicapé.

Dans la plupart des écoles possédant une CLIS un ou plusieurs aides-éducateurs effectuent un travail d’auxiliaire d’intégration scolaire sous la responsabilité de l’enseignant de la CLIS et du directeur de l’école. Leur action, dans la classe ou en dehors de la classe, est destinée à faciliter la vie quotidienne des élèves handicapés parmi les autres dans l’ensemble du temps scolaire.

” L’élève admis dans une CLIS doit être capable, d’une part d’assumer les contraintes et les exigences minimales de comportement qu’implique la vie à l’école, d’autre part, d’avoir acquis ou d’être en voie d’acquérir une capacité de communication compatible avec des enseignements scolaires, les situations de vie et d’éducation collectives . ”

” La CLIS assure ainsi une mission d’intégration qui répond aux objectifs de l’école elle-même et prolonge ceux de l’établissement spécialisé dans le souci commun de limiter les effets ségrégatifs qui peuvent découler d’un placement spécialisé. ”

” La mission d’intégration de ces classes conduira à rechercher la participation la plus fréquente possible des élèves qui y sont scolarisés aux activités des autres classes de l’école et de l’école elle-même .”