Education spécialisée

C’est quoi l’éducation spécialisée ?

Les programmes d’éducation spécialisée sont conçus pour les élèves qui ont un difficultés, que ce soit des difficultés d’insertions, des problèmes sociaux, mental, des handicaps physiques, sensoriels ou psychologiques.

En raison de ces exigences particulières, les besoins de ces élèves (enfants ou adolescents) ne peuvent être satisfaits dans un environnement scolaire traditionnel.

Les programmes d’éducation spécialisée sont conçus pour adapter le contenu et les méthodes d’enseignement aux besoins appropriés de chaque enfant.

Beaucoup de progrès ont été réalisés dans ce domaine, principalement depuis la loi sur l’éducation pour tous les enfants handicapés de 1975 complétée par la loi du 11 février 2005 :  “Tout enfant handicapé est de droit un élève”.

L’éducation spécialisée contre quels “handicaps” ?

Les éducateurs spécialisés s’adressent généralement aux enfants qui sont confrontés à une ou plusieurs déficiences. Les handicaps sont classés dans les catégories suivantes.

Troubles du spectre autistique (TSA)

Les troubles du spectre autistique désignent une déficience de développement qui affecte de façon significative la communication (verbale et non verbale) et l’interaction sociale.

Ces symptômes se manifestent généralement avant l’âge de trois ans et nuisent à la scolarité de l’enfant.

Les autres caractéristiques d’identification des personnes atteintes de TSA sont l’engagement dans des activités répétitives, la difficulté au changement d’environnement/routine et les réponses inhabituelles aux stimuli sensoriels.

Surdité et cécité

La surdicécité se réfère aux déficiences visuelles et auditives concomitantes.

Cette combinaison entraîne des besoins en matière de communication, de développement et d’éducation qui ne peuvent être comblés par des programmes d’éducation destinés uniquement aux enfants aveugles ou sourds.

La surdité signifie que la déficience auditive d’un enfant est si grave qu’elle affecte le traitement de l’information linguistique avec ou sans amplification et nuit à son rendement scolaire.

Retard de développement

Le retard de développement est un terme désigné pour les enfants de la naissance à l’âge de neuf ans et se définit comme un retard dans un ou plusieurs des domaines suivants :

  • développement cognitif
  • développement physique
  • développement socio-émotionnel
  • développement comportemental

Troubles émotionnels

Les troubles émotionnels désignent un état qui présente une ou plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • incapacité d’apprendre
  • incapacité d’établir et/ou de maintenir des relations interpersonnelles
  • comportements ou sentiments inappropriés dans des circonstances normales
    tendance à développer des symptômes physiques ou des peurs associés à des problèmes personnels ou scolaires

Déficience intellectuelle

La déficience intellectuelle est définie comme un fonctionnement de l’intelligence globale nettement inférieur à la moyenne avec parallèlement des déficits de comportement qui se manifeste pendant la période de développement de l’enfant.

Affections orthopédiques

Les déficiences orthopédiques désignent les déficiences orthopédiques graves qui nuisent au rendement scolaire d’un enfant. Celles-ci peuvent être des déficiences causées par des anomalies et des maladies congénitales, ainsi que les déficiences attribuables à d’autres causes (paralysie cérébrale par exemple).

Autres troubles

Toute déficience dans la capacité d’écouter, de penser, de lire, d’écrire, d’épeler et/ou de faire des calculs mathématiques.

on y retrouve des affections telles que les déficiences perceptuelles, la dyslexie (dyscalculie, dysgraphie également), les lésions cérébrales, un dysfonctionnement cérébral minimal et l’aphasie de développement.

Troubles de la parole et du langage

Les troubles de la parole ou du langage désignent les troubles de la communication tels que le bégaiement, les troubles de l’articulation ou les troubles du langage ou de la voix qui ont un effet négatif sur le rendement scolaire d’un enfant.

À quoi ressemble le métier d’éducateur spécialisé ?

Éducateurs spécialisés et enseignants “classiques” collaborent de plus avec certains thérapeutes afin de répondre aux besoins particuliers de l’élève.

Le travail peut être très exigeant sur le plan émotionnel et épuisant sur le plan physique. De nombreux éducateurs sont soumis à un stress considérable en raison de leur lourde charge de travail et de leurs tâches administratives.

Ils doivent produire une quantité importante de documents indiquant les progrès de chaque élève et travailler “sous la menace” d’un litige contre l’école ou le district par les parents si les procédures correctes ne sont pas suivies (ou si les parents estiment que leur enfant ne reçoit pas une éducation adéquate).

Toutefois, les lois récemment adoptées visent à réduire le fardeau de la paperasserie et la menace de litiges.